Académie Okugi Rpg Index du Forum
Académie Okugi Rpg

 
Académie Okugi Rpg Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Amusement d'un jour ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Académie Okugi Rpg Index du Forum -> Académie Okugi -> La forêt
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Haruka Okugi
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2010
Messages: 130
Localisation: Bâtiment de la présidence
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 5 Fév - 23:25 (2011)    Sujet du message: Amusement d'un jour Répondre en citant

Le soleil venait de se coucher sur Okugi, ainsi les rayons du soleil disparu donnèrent un éclat rougeâtre sur le reste de nuage survoltant encore cette île loin des regards. Un vent froid se faisait ressentir sur mes bras dénudés quand soudain une petite veste vint se déposer sur mes épaules. Me retournant pour savoir qui avait fait ça, je vis Ai me regarder en affichant un grand sourire. Me rapprochant de ma bien aimée pour la câliner, j’encerclais mes bras autour de ses épaules en coinçant la tête dans son cou. Soufflant légèrement sur celui-ci je la sentis frémir doucement. Relevant la tête, je venais attraper ses lèvres pour l’embrasser langoureusement. Je savourais sans retenue ce contact qui me rapprochait toujours un peu plus de mon ange, de cette créature si divine et pourtant si démoniaque à la fois.

Nous n’avions pas vraiment de retenue quelque que soit les circonstances, pourtant après ces longues années passées ensemble, elle était resté la jeune fille timide d’autre fois. Je l’aimais tellement et pour elle, je pourrais faire tout et n’importe quoi si elle le désirait. Un simple mot, une simple envie du moment, tout, je voulais lui donner tout et cela, jusqu’au jour de notre libération … jusqu’au jour, ou nous pourrions mourir. Mais aujourd’hui encore, n’était l’heure pour nous, mais pour cette autre demoiselle qui nous regardait avec des étoiles dans les yeux en lâchant des petits cris d’excitation.

Me rapprochant de cette jeune étudiante ayant accepté de nous accompagner dans la forêt, même si cela avait été interdit par le règlement, je passai mes bras autour de sa taille et l’attirait conte moi pour dévorer ses lèvres de doux baiser. Elle ne fut pas contre mon geste quelque peu déplacé, et n’y apportait aucune retenue même si elle savait plus que bien qu’Ai la fusillait du regard. Passant ma langue dans sa bouche pour caresser la sienne, elle enlaçait ses doigts dans mes cheveux en soupirant de satisfaction. Coupant net le baiser, je la poussai violemment contre un arbre et me jetai sur elle. Mordillant doucement dans son cou pendant que mes mains commencèrent à la déshabiller, je pouvais la sentir trembler sous mes gestes fermes et délicats. Elle montait petit à petit vers le septième ciel, et je ne pouvais que m’en réjouir.

Pourtant mon plaisir s’arrêta directement quand je sentis Ai dans mon dos pour venir m’arracher à ma proie. Posant ses mains sur mes hanches, elle venait me lécher l’oreille pour finalement me murmurer doucement à celle-ci. Ses mots étaient doux et on pouvait facilement y décerner une pointe de jalousie dedans, souriant à pleines dents, je me tournais de manière à l’avoir en face de moi et ainsi attraper son visage entre mes mains.

- Tu es la seule à pouvoir me faire jouir ne t’inquiètes pas, et elle n’est qu’un jouait qui servira d’apéritif dans peu …

Certainement confuse de ce que nous venions de dire, la jeune demoiselle nous regardait de travers en affichant une mine affolée. Avait-elle réagit à jouir ou jouet ? Qui sait, voulant me rapprocher d’elle pour lui dire de ne pas s’inquiéter, mes gestes furent vite coupé quand celle-ci m’envoyait sa main en pleine figure. Déboussolée, j’atterrissais sur le sol en moins de temps qu’il faut pour le dire, la pauvre … Je ne serai pas douce avec elle. Mais avant que je ne puisse réagir à quoi que ce soit, Akuma vint s’enlacer dans mes jambes en me sondant de son regard ocre. Comprenant directement ce qu’il voulait, je me tournais vers Ai qui avait l’air hors d’elle en fusillant la jeune inconsciente de ses yeux sombres.

Fermant les yeux, je vidais mes pensées et me concentrait sur l’esprit démoniaque qui se trouvait en moi. Ressentant la flamme du démon en moi, j’inspirais profondément avant de me relever toujours en gardant les yeux clos. Décidant qu’il était temps que je retrouve ma vision, j’ouvris les yeux en me tournant vers Ai.

- Ai-San … Tu veux aussi un peu t’amuser ? J’ai un scalpel avec moi … Oh ? Pourquoi me regardes-tu ainsi ? Mes yeux ? Aah … Je n’ai pas apprécié de me faire taper, la couleur du sang me va bien, ne ?





_________________

❤ Love is a name, sex is a game. Forget the name and play the game. ❤


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Sam 5 Fév - 23:25 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ai Nanasaki
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2010
Messages: 130
Localisation: Nul part et en même temps partout
Féminin Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 6 Fév - 01:07 (2011)    Sujet du message: Amusement d'un jour Répondre en citant

Il faisait sombre dans cette forêt maudite. Le vent soufflait avec force entre les branches faisant arracher les feuilles des arbres. Dans cette ambiance de moins sécurisante, je regardais Haruka frissonner de froid. Enlevant ma veste je l'a mis sur ses épaules, ce qui la fit réagir et décoller ses yeux de la jeune demoiselle qui nous faisait face. Nous l'avions entrainée dans ce lieu sombre un peu avant que le soleil ne disparaisse derrière la colline. La jeune fille en question n'avait même pas protestée tellement elle était éblouie par la présence de la présidente. Pauvre idiote, elle ne savait même pas ce qui l'attendait.


Ne faisant pas plus attention à la présence de cette jeune fille, Haruka se colla à moi sans retenue, me faisant frissonner de toute part. Mon plaisir fut de courte durée quand les cris hystérique de la futur victime de cette clairière, reportèrent toute l'attention de ma bien-aimée sous l'autre jeune fille. Cette dernière ne se gênait pas de l'embrasser ainsi qu'à se rapprocher de plus en plus d'Haruka. Quand à la présidente, elle fut prise d'une envie soudaine de dévorer le pauvre agneau lui faisant face. Toute cette scène se déroulant sous mes yeux, je ne pus empêcher une bouffée de jalousie me monter à la tête. Je ne supportai pas qu'une autre personne que moi puisse toucher ma présidente de la sorte. L'éloignant de sa proie, je lui rétorquai doucement mon désaccord qui se fit vite couper par ses paroles.


-Tu es la seule à pouvoir me faire jouir ne t’inquiètes, et elle n’est qu’un jouait qui servira d’apéritif dans peu …


Soulagée par ses propos qui n'étaient pas si difficile à deviner, je restai tout de même perplexe en lançant un regard à la jeune fille délaissée au part avant. Les paroles d'Haruka auraient-elles été un peu trop significatives? On dirait que oui car elle venait de gifler la présidente sans retenue. Déjà que je ne la supportais pas pour son manque de tact, elle venait de franchir ma limite signant ainsi son arrêt de mort. J'allai m'assurer que ce soit lent et douloureux.


Serrant les dents pour ne pas sauter sur l'inconsciente en question, je sentis un frisson me parcourir l'échine. Automatiquement je me tournai vers Haruka délaissant la vision de la jeune fille qui semblait offusquée. Akuma, dont les yeux brillaient dans la pénombre, laissait dégager son aura démoniaque autour de lui, imprégnant la présidente de cette dernière.


-Ai-San … Tu veux aussi un peu t’amuser ? J’ai un scalpel avec moi … Oh ? Pourquoi me regardes-tu ainsi ? Mes yeux ? Aah … Je n’ai pas apprécié de me faire taper, la couleur du sang me va bien, ne ?


Sans que je le veuille vraiment, une grimace se dessina sur mes lèvres. Le démon avait pris en quelque sorte possession d'Haruka refoulant sa partie humaine pour faire place à cette puissance maléfique. Je n'aimais pas vraiment quand elle était dans un tel état, surtout quand ces yeux devenaient rouge. Mais d'un autre coté, je voulais que cette jeune inconsciente qui tremblait près de l'arbre, paye son geste déplacé. Soupirant doucement, je répondis d'une voix neutre collant mon dos à un des arbres se trouvant à proximité:


-On dirait que tu penses à tout, Haruka. Et je préfère tes yeux avec leur couleur originelle... Par contre, cette gamine à l'air d'être bien courageuse d'oser te faire face ainsi...


Effectivement, la demoiselle s'étant relevée, regardait Haruka avec une point de peur dans les yeux mais aussi avec un dédain marquant. Ce qui ne m'échappa pas et me fit enrager de plus en plus. Pour qui se prenait-elle? Sans contrôler mes gestes, je m'avançai vers elle et la giflai d'un geste rapide. Sans plus attendre, je l'attrapai par le col de sa chemise et la plaquais contre un arbre.


-Na mais pour qui tu te prends sale morveuse?!


Lui assénant un coup de poing, je me fis mal à la main par la même occasion. Grimaçant devant la jeune fille en pleur, je sentis un frisson dans mon dos. Aïe... Amocher la proie de Sa Majesté serait-il une grave erreur? Non... C'est l'impatience qui gagnait du pouvoir à chaque moment qui se rapprochait de minuit. Me retournant vivement vers Haruka, je pus voir ses yeux rouge me fixer intensément. Le miaulement qui me parvint aux oreilles se transforma en un bourdonnement incompréhensible. Je ne supportais pas cette sensation de froid envahir tous les environs à chaque fois que l'heure du sacrifice se rapprochait. Un mal de tête caractéristique m'ayant pris de court, je me reculai doucement de la proie pour laisser la place libre à Haruka... non, au démon. Regardant la suite des événements livide, je vis Haruka se rapprocher doucement de moi avec un objet scintillant dans la main.


-Haruka...


Je laissai échapper un rire jaune avant de plonger mes yeux sombre dans ceux sangs de la présidente. Je pouvais voir tout le plaisir de son prochain acte se déverser dans l'air. Pauvre fille...
_________________


Revenir en haut
Haruka Okugi
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2010
Messages: 130
Localisation: Bâtiment de la présidence
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 6 Fév - 01:33 (2011)    Sujet du message: Amusement d'un jour Répondre en citant


La peur avait pris possession de la vice présidente et pourtant je n’en étais pas désolée, pas au point de venir la réconforté et lui murmurer que tout allait bien. La démone en moi ne voulait pas se montrer faible quand elle passerait à table et elle ne voulait surtout pas gaspiller sa nourriture en la laissant pourrir. De plus, aujourd’hui nous avions eu à faire à un spécimen relativement attirant et violent. Comment cette misérable chose avait-elle osé abimé un si beau visage après l’avoir embrassé de la sorte ? N’avait-elle donc pas honte ? Ramassant sur le sol un vieux marteau ainsi que quelque clous rouillé que j’avais du laissé précédemment en vues des taches de sang sèches dessus, je me rapprochais d’Ai pour lui murmurer quelques mots à l’oreille avant de reporter mon attention sur la jeune demoiselle.

- Tu ne veux pas jouer avec moi ? Quel dommage …

Sautant sur ma proie en la faisant chuter sur le sol par la même occasion, je tendis son bras droit en aplatissant sa paume extérieure sur le sol en affichant un grand sourire. La première attaque fut assez rapide et le coup se finissait dans un hurlement sourd. Ayant pris le clou rouillé entre les dents avant de l’enfoncer sans plus de retenue dans la paume de la jeune fille, j’avais mis une pression énorme sur le marteau utilisé que je ne vis presque plus le clou de la main … Ou était-ce à cause du sang ? Qu’importe. Regardant donc la jeune fille avait une mine plus que sadique si je me voyais dans un miroir, j’éclatai de rire en voyant la sienne affolée se tordant entre la douleur et la peur … Oh ! Mais que voyais-je ! Un soupçon de … Comment appelle-t-on ça encore ? De … du supplies ? Non, je ne suis pas une personne s’autorisant à avoir de la pitié pour quoi que ce soit …

- Que croyais-tu ? Que je te pardonnerai de m’avoir taper ?

Continuant mon jeu ainsi, je m’esclaffais à enfoncer les clous sur le bras de ma prisonnière. Une fois l’un des deux bras remplis de divers trous par-ci par-là, je décidais de m’amuser avec l’autre qui était encore vierge. Mais ce jeu ne dura que très peu de temps et je me sentais lasse de voir son visage remplis de larme ainsi que de morves. Une telle beauté … mise à nue ainsi par la douleur. Pauvre enfant … Quoi que, c’est de sa faute ! Sa faute ! … Oui, sa faute. Tapant violement le visage de la jeune fille en pleure, je défoulais ma colère sur celle-ci tandis que ses mots résonnèrent telles des prières dans cet endroit interdit. Akuma avait pris place à côté d’Ai, qui tous deux avaient décidés de rester observateurs dans cette scène.

Me tournant quand même pour regarder mes compagnons, je fus un peu ébranlée par l’expression de dégouts d’Ai, mais je n’avais pas le choix, le démon en moi me demandait de la souffrance et de l’amusement … Je n’ai pas eu le choix de prendre cet scalpel et lui crever un œil, comme je n’ai pas eu le choix de lui faire le sourire de l’ange et de lui arracher la mâchoire de la main nue … Elle criait de trop ! Je ne pouvais pas faire autre chose que de la faire taire … Mais elle devait rester envie … La démone en moi voulait encore lire la souffrance sur son visage. Je n’ai pas demandé à avoir tant de sang sur les mains ! Et je n’ai pas demandé de lécher aussi ce liquide qui me laissait en vie et ainsi rester auprès d’Ai ! Si je fais tout ça, c’est pour elle !

- Ce n’est pas ma faute !

Ma dernière plainte sorti tel un cri accompagnant les derniers de ma victime qui ne ressemblait plus à rien. J’avais mutilé son corps de toute part sans pour autant voir la tuer … Jouer avec de la nourriture …

- Je … Je n’en peux plus …

Fondant en larmes sur le corps mort de ma victime, je continuai à taper ce corps qui n’étais coupable de rien … cette personne ayant atterrit dans une embuscade lui coutant la vie finalement …

_________________

❤ Love is a name, sex is a game. Forget the name and play the game. ❤


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN Skype
Ai Nanasaki
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2010
Messages: 130
Localisation: Nul part et en même temps partout
Féminin Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 6 Fév - 02:29 (2011)    Sujet du message: Amusement d'un jour Répondre en citant

Je regardais Haruka, cette personne douce et gentille s'étant transformé en monstre assoiffé de sang, faire des atrocités inimaginables à sa proie. Les hurlement retentissait dans les environs se transformant en écho. Le bourdonnement dans ma tête ne s'atténuait pas et au contraire augmentait à chaque cri entre-coupé par des sanglots. Baissant la tête en sentant Akuma s'assoir près de moi, je vis dans son regard de la satisfaction, ou plutôt de la lassitude. Après toutes ces années à voir autant d'abomination, il devait prendre l'habitude de voir ce genre de scène. Pourtant, même si je me trouvais dans ce cas, je ne pourrai jamais regarder une chose aussi terrible sans broncher. Prenant appui sur l'arbre derrière moi, je me décidai de regarder en direction du carnage.


-Que croyais-tu ? Que je te pardonnerai de m’avoir taper ?


Déglutissant bruyamment, je ne savais détourner mon regard. Les plaies qui s'ouvraient par-ci par-là laissaient échapper des jet de sang impressionnants. Tout ce qui se trouvait à quelques mètres du lieu de crime, était rouge. Je ne voyais Haruka que de dos mais je devinai aisément l'expression amusée qui se dessinait sur son visage. Faisant un pas en avant pour constater l'état de la victime, je restai tétanisée à la vue du corps méconnaissable qui se trouvait aux cotés de la présidente. Mes yeux s'écarquillèrent et une envie soudaine de vomir me prit d'un coup. L'odeur nauséabonde de sang et de la chair devint omniprésente dans l'air. Le démon en elle était particulièrement violent aujourd'hui...


Sans pouvoir ne faire qu'un geste, je restai plantée sur place en regardant la présidente dans les yeux. Cette dernière avait délaissée sa proie défigurée pour reporter son attention sur Akuma et moi. Et, le cri qui sortit de sa bouche me glaça le sang.


-Ce n’est pas ma faute ! 


-Je … Je n’en peux plus …


Je restai sans bouger en observant Haruka frapper le corps sans vie devant elle. Ses larmes se mélangeaient avec le sang se trouvant sur son visage qui, d'ailleurs se trouvait sur ses mains, ses vêtements,... Bravant ma paralysie après quelques secondes, j'attrapai la jeune femme et la reculai du corps. L'enlaçant de mes bras, je la sentis se débattre, ce qui me fit renforcer mon étreinte. Tombant à la renverse sous le poids de la lutte, je me retrouvais les fesses sur le sol froid de cette nuit sans lune. Tenant la présidente toujours près de moi, je mis ma tête au creux de son cou lui murmurant des mots apaisants. Relâchant doucement mon étreinte, je lui caressai les cheveux en la laissant se blottir contre moi.


-C'est bon... C'est terminé maintenant...


Essuyant ses larmes du mieux que je pus, je savais que mes vêtements devaient être dans un état aussi pitoyable que ceux de la présidente. Mais je me refusai de savoir le sang de cette fille morte sur moi. Je relevai la tête de la présidente pour voir ses yeux vaciller entre le rouge et le bleu océan. Comme si le démon en elle n'avait pas encore dit son dernier mot. M'énervant sans vraiment savoir sur quoi, je m'écriai:


-Qu'est ce que tu veux encore? Laisse-la tranquille maintenant, sale démon!


Ces paroles prononcées, j'entendis un sifflement tout près de moi, mais je n'y prêtai pas attention. Akuma ne devait pas apprécier la façon que j'utilisais pour parler à son âme intérieure.  

_________________


Revenir en haut
Haruka Okugi
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2010
Messages: 130
Localisation: Bâtiment de la présidence
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 6 Fév - 16:39 (2011)    Sujet du message: Amusement d'un jour Répondre en citant


Après ma dernière réplique Ai s’était avancé vers moi pour me coincer dans une étreinte, ma première réaction fut de me débattre, je ne voulais pas qu’elle me berce et qu’elle apaise mes malheurs, je devais les assumer seule. Tombant à la renverse, je me calmais un peu et ainsi mon ange desserra son enlacement.

-C'est bon... C'est terminé maintenant...

Essayant en vain de sécher mes larmes, ses gestes doux me firent fondre une nouvelle fois. Je ne pouvais contrôler le démon en moi, et je la savais se heurter contre les parois de mon âme pour me faire réagir et pousser la jeune demoiselle qui essayait de me réconforter du mieux qu’elle le pouvait. Je ne savais que faire, ni que dire et ainsi Ai remarqua mon désarroi et se mit à crier contre la chose qui s’était réveillée en moi précédemment.

-Qu'est ce que tu veux encore? Laisse-la tranquille maintenant, sale démon!

Ses paroles étaient dure, et sans le vouloir, je le prenais aussi pour mon côté humain … Du moins, si j’en avais encore un. Depuis le commencement mon côté démoniaque et Ai ne s’était jamais entendue, telle une rivalité constante se chamboulant afin d’acquérir mon être. La raison n’a jamais été découverte jusqu’à présent, et si le bruit qui venait de se faire entendre était celui d’Akuma, je sentais venir une bataille monstre. Rivant les yeux vers le félin, je remarquai celui-ci en position d’attaque, à croire qu’il sauterait sans hésiter sur Ai pour la griffer de toutes parts. Je ne pouvais laisser faire ça et la seule réaction que j’eu fut de pousser Ai violement contre le sol avant de me relever.

Mes gestes furent incompréhensibles une fois de plus, titubant de gauche à droite, un voile blanc se mit devant mes yeux. Galère, ca allait repartir … Elle allait reprendre mon corps et continuer son jeu sadique … Elle risquerait de faire du mal à Ai … Elle voulait … voulait l’anéantir … Et ainsi gagner. Me tournant vers Akuma qui avait l’air de s’être calmer par je ne sais quel miracle, un flot de mots sortirent de ma bouche sans que je ne puisse les stopper.

- Ne Baka-Nee, T’as vu c’te chose ! Elle m’a traité de Sale Démon ! T’avais raison, ça sert à rien les humains …

- Y a la grognasse qui fait chier là, elle gueule à l’intérieur ton nom Ai-San, c’est pitoyable … Si elle était à moi depuis le début, ca serait jamais arrivé … C’est entièrement de ta faute si elle souffre Baka !

Je, ce n’étais pas moi ! Je ne prononcerai jamais ces mots envers ma seule raison de vivre ! Mais que tout cela s’arrête … Aidez-moi ! Sautant sur le corps inerte de ma victime jonchant le sol dans une marre de sang, je me mis à mordre son abdomen jusqu’à ce que j’arrive à arracher un bout de sa peau avec mes dents. Dans le trou nouveau qui venait d’être formé, je mis ma bouche dessus et commençait à aspirer son sang. Le gout était affreux et pourtant si délicieux en même temps, la joie de sentir du sang frais autre que le votre couler dans votre gorge. Ma faim ne s’arrêtait pas là, après avoir aspirer le sang voulu, j’enfonçais ma main dans le trous et ainsi fouillais l’intérieur de son être mort. Déchirant un boyau, l’expression d’amusement se faisait ressentir sur mon visage. Je me plaisais à le faire … Haruka n’était plus.

_________________

❤ Love is a name, sex is a game. Forget the name and play the game. ❤


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN Skype
Ai Nanasaki
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2010
Messages: 130
Localisation: Nul part et en même temps partout
Féminin Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 6 Fév - 17:32 (2011)    Sujet du message: Amusement d'un jour Répondre en citant

Pour seule réponse, Haruka me poussa violemment contre le sol me coupant le souffle par la même occasion. Restant ainsi en affichant une grimace de douleur mélangée avec une furieuse envie de massacrer ce démon, j'entendis les paroles de la présidente... non, du démon.


-Ne Baka-Nee, T’as vu c’te chose ! Elle m’a traité de Sale Démon ! T’avais raison, ça sert à rien les humains …


- Y a la grognasse qui fait chier là, elle gueule à l’intérieur ton nom Ai-San, c’est pitoyable … Si elle était à moi depuis le début, ca serait jamais arrivé … C’est entièrement de ta faute si elle souffre Baka !


Serrant mes dents de toute mes forces, je me relevai doucement en position assise. Ses paroles me blessèrent intérieurement, mais je n'allai pas laisser ce fichu démon faire de siennes. Depuis toujours je détestais cet être à cause duquel Haruka devait commettre de tels actes. Et aujourd'hui encore, il voulait montrer sa suprématie par rapport aux humains. Ca n'allait pas se passer ainsi, pas cette fois.


Me relevant d'un coup comme un ressort me jetant sur la boule de poils noirs. L'attrapant par le cou, je ne dus pas attendre plus d'une fraction de seconde pour voir sa réaction de moins amicale. Se débattant dans tous les sens, il me griffait les bras, déchirant mes vêtements et laissant des longues lignes rouge tout le long. Ne lâchant pas prise même sous la douleur, je le pris de mes deux mains et le plaqua au sol. Immobilisant son corps avec mon genou, j'écrasai sa tête contre le sol froid. Je restai ainsi en lançant un sourire moqueur à Haruka qui était occupée à démolie le cadavre de ce qui restait de l'étudiante.


-Eh! Sale démon! Oublie pas avec qui t'as passé le pacte!


Serrant le cou d'Akuma de plus en plus fort, je sentis son corps se débattre sous mes doigts. Ne faisant pas plus attention à cette chose pathétique, je fusillai la présidente baignée de sang sans moindre crainte. Affichant un sourire de plus en plus large, je la provoquai sans retenue.


-Heh, n'essayes pas de l'avoir de cette façon! Tu n'es pas assez bien pour Haruka. Et si les humains ca ne sert à rien, arrête de t'amuser avec ce cadavre.. Oh désolée, t'aimes la nécrophilie.


Perdant mon sourire après ces derniers mots, mes yeux s'assombrirent pour laisser une sorte de colère s'y dessiner. Le chat qui me servait d'otage, avait de plus en plus du mal à respirer à ce que je pouvais constater. D'un coté, ça pouvait être un avantage d'avoir donné de son sang à un démon qui, en fin de compte, aimait trop s'amuser avec la douleur humaine pour y renoncer sur un coup de tête. Ma voix, devenue neutre et en même temps froide, résonna dans cet espace étrangement calme.


-Libères Haruka... Tout-de-suite.


Ce n'était pas une demande, mais un ordre clair et net. Je ne lui permettrais pas de jouer avec le corps de ma présidente ainsi.

_________________


Revenir en haut
Haruka Okugi
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2010
Messages: 130
Localisation: Bâtiment de la présidence
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Lun 7 Fév - 03:21 (2011)    Sujet du message: Amusement d'un jour Répondre en citant


-Libères Haruka... Tout-de-suite.

Mon corps avait finalement accepté de porter son attention vers Ai qui tenait en otage Akuma de sa main, je pouvais sentir mon propre visage grimacer de colère en vue du geste barbare de la Vice-Présidente. Me relevant d’un coup en m’essayant la bouche des coulées de sang à l’aide de ma manche, je croisais les bras en toisant du regard l’autre jeune fille qui était avec moi.

- Ne, Baka-San, qui t’dit qu’elle a envie de revenir hein ? Qui t’dit qu’elle veut pas rester là à s’amuser avec moi ?

Mais je ne voulais pas ! Non ! Je voulais qu’on me sorte de là ! Je voulais … Mourir pour être enfin libre.

- Si tu tiens à ton immortalité, je te préviens, lâche le Neko avant de crever …

Mettant en action ses paroles, je sautais involontairement sur Ai afin de la pousser et faire lui lâcher son emprise sur le chat. Me retrouvant à califourchon dessus, je plaçais mes mains autours de son cou et me mis à serer celles-ci afin de l’étrangler. Je pouvais la voir se débattre, mais je n’arrivais pas à lâcher prise, je ne contrôlais pas ses mains qui étaient sensées m’appartenir. Je ne pouvais rien faire … Je ne pouvais plus qu’être spectatrice de la douleur de mon ange.

Sans que je ne m’y attende, je sentis mon corps être propulser en arrière, comme-ci quelque chose venait de me tirer d’Ai pour m’enlacer dans une étreinte ferme. Me débattant comme je le pouvais, je me résignai vite en vue la pression exercée sur mon corps. Mais qui … ? Ecarquillant les yeux en remarquant qu’une jeune femme que je ne connaissais pas me regardait froidement, je palis en moins d’une minute en reconnaissant le regard ocre de mon bourreau.




- Akuma … ?

Desserrant l’emprise en voyant sans doute que j’avais enfin repris contrôle de mon corps, je me relevais doucement et regardait de haut en bas celle qui devait être Akuma. Pour seul indice me confirmant que la personne présente était bel et bien mon chat, ses yeux en amandes d’une couleur ocre. Froid et transperçant. Mais le reste changeait complètement, à la place de son pelage noir, nous avions droit à une peau bronzée. Sa chevelure mauve/violette encadrait un visage d’une expression noir et lassée de la situation du moment. Ses formes étaient magnifiquement réparties sur son corps. Une poitrine généreuse se laissait dessiner sous les peu de vêtements que celle-ci partait.

Mais je n’avais guère le temps de l’analyser plus, accourant vers Ai pour voir comment celle-ci allait, je m’accroupis et déposais sa tête sur mes genoux en caressant son visage doucement. Mes larmes coulèrent sur mes joues, et ma voix s’excusant se voulait cassée par l’émotion et la tristesse.

- Gomenasaï Ai-Chan … Gomenasaï …

Pendant ce temps, Akuma venait vers nous d’un pas lent, en ramassant quelque objet trainant sur le sol. Arrivée à notre hauteur, elle s’accroupit pour me regarder de travers.

- Aya Baka-Nee, t’as failli crevé tu sais ? Sa fait perpette que j’ai pas repris forme humaine et que je n’ai plus vu l’autre truc démoniaque ainsi … Faites gaffe la prochaine fois et évitez de la rendre rouge.

Le truc démoniaque ? Mais … Ce n’était pas toi le truc démoniaque ?! Restant abasourdie devant de que disait … mon chat, je la regardais avec surprise en écarquillant les yeux. Ma tristesse envolée avait laissé sa place à une expression de stupeur. Balbutiant quelques mots incompréhensible, je fini par construire une phrase acceptable et la prononçais d’une voix cassée.

- Akuma ? Que ? Tu n’es pas moi ? Je veux dire, tu n’es pas … Mais ? Pardon ?!

- Toujours aussi compréhensible à ce que je vois, j’ai la flemme de vous expliquez maintenant. Baka-Nee, si tu m’entends fait gaffe la prochaine fois, tu risques de casser ce que tu … Ouais, on se comprend.

Se grattant la tête en baillant avant de se relevée, Akuma s’avançait vers le cadavre de la jeune fille d’auparavant en la regardant de haut.

- Le terme monstre est bien utilisé … Pt’in, tu l’as vachement saccagé la petite là …

Merci de me le rappeler, je le savais déjà. Andouille va.

_________________

❤ Love is a name, sex is a game. Forget the name and play the game. ❤


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN Skype
Ai Nanasaki
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2010
Messages: 130
Localisation: Nul part et en même temps partout
Féminin Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Lun 7 Fév - 21:25 (2011)    Sujet du message: Amusement d'un jour Répondre en citant

Mon ordre ne fut pas interprété comme je l'aurais voulu. Au lieu de ça, je me retrouvai plaquée au sol avec deux mains étroitement serrées sur mon cou. Je me débattis sans grande efficacité. Le pouvoir que ce démon donnait au corps d'Haruka était immense, un peu trop pour qu'un humain, même immortel, puisse lutter contre elle. Suffocant à cause du manque d'air, ma vision se brouillait peu à peu sous le regard rouge de la présidente. Mon supplice s'arrêta tout d'un coup. Je ne sentis plus la pression sur mon cou, mais n'ayant pas la force de bouger, je restai toujours dans la même position essayant désespérément de reprendre de l'air.


Ce n'est que après un petit moment que je sentis quelqu'un me soulever doucement et discernai une voix dont je connaissais que bien la propriétaire.


-...nasaï...


Comprenant que dalle à ses paroles, j'ouvris doucement les yeux pour regarder la personne qui venait de les prononcer. Voyant flou au début, ma vue devint plus net et je pus discerner chaque trait de ma chère présidente. Mais mon contemplation fut de courte durée quand une autre voix s'éleva dans le lieu.


-Aya Baka-Nee, t’as failli crevé tu sais ? Sa fait perpette que j’ai pas repris forme humaine et que je n’ai plus vu l’autre truc démoniaque ainsi … Faites gaffe la prochaine fois et évitez de la rendre rouge.


Ne comprenant pas de ce qu'elle disait, je tournai ma tête vers cette voix. Je pus constater qu'une jeune femme avec des yeux d'un jaune étrange se tenait tout près de nous. Je la fixai d'un regard vague sans vraiment y prêter attention. Essayant tant bien que mal de me redresser, j'abandonnai l'idée et laissai ma tête retomber sur les genoux d'Haruka.


-Akuma ? Que ? Tu n’es pas moi ? Je veux dire, tu n’es pas … Mais ? Pardon ?!


- Toujours aussi compréhensible à ce que je vois, j’ai la flemme de vous expliquez maintenant. Baka-Nee, si tu m’entends fait gaffe la prochaine fois, tu risques de casser ce que tu … Ouais, on se comprend.


J'écoutais leur conversation sans dire mot. On dirait que beaucoup de choses se sont passées en ces quelques minutes de ma petite sieste.


-Le terme monstre est bien utilisé … Pt’in, tu l’as vachement saccagé la petite là …


Grognant doucement, je me forçai à me relever une fois de plus, mais cette fois avec plus de succès. Me retrouvant en position assise devant Haruka, je la fixai un moment et constatai que ses yeux ne furent plus rouge. Essayant de sortir une parole quelconque, je grimaçais quand rien ne sortit de ma bouche. Massant mon cou endolorit, je devinai facilement une marque se dessiner dessus. Toujours à moitié déboussolée, je sortis d'une petite voix:


-Haruka...


Reprenant peu à peu mes idées, je me tournai tout à coup vers l'étrange femme qui examinait ce qui restait de l'étudiante mutilée. Ebettée, j'ouvris grand les yeux en m'exclamant:


-Akuma?! Tu... T'es pas censé être un fichu chat?! Et.. eeeh! Qui tu traites de baka?!


Na! Mais je venais juste de réaliser que ce..cette femme.. ou chat, venait de m'insulter, et ce, plusieurs fois de suite. Fronçant les sourcils, je la dévisageais de travers. Me blottissant contre le corps de Haruka, je ne quittai pas cette étrange personne des yeux, sans pour autant oublier de faire une petite remarque à ma chère présidente.


-Eh... T'as faillit m'tuer là. Raté! Pas moyen de se débarrasser de moi si facilement.


Lui envoyant un sourire rassurant, j'éclatai de rire à la vue de son expression. Une tête de déterrée puissance mille. J'allai me prendre des claques pour cette feinte déplacée? Qui sait. Avant qu'elle puisse dire quoi que ce soit, j'attrapai ses lèvres l'empêchant de contester mes paroles. Coupant ce doux contact, une expression sérieuse se dessina sur mon visage en reportant mon regard sur les deux femmes.


-Bon, on m'explique comment ca se fait que ce chat est devenu.. différent? Et comment ca se fait que ce... démon à tellement enragé cette fois en essayant de me démolir?
_________________


Revenir en haut
Haruka Okugi
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2010
Messages: 130
Localisation: Bâtiment de la présidence
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Lun 7 Fév - 21:59 (2011)    Sujet du message: Amusement d'un jour Répondre en citant


-Haruka...

-Akuma?! Tu... T'es pas censé être un fichu chat?! Et ... eeeh! Qui tu traites de Baka ?!

-Eh... T'as faillit m'tuer là. Raté! Pas moyen de se débarrasser de moi si facilement.

-Bon, on m'explique comment ca se fait que ce chat est devenu ... Différent? Et comment ca se fait que ce... démon à tellement enrager cette fois en essayant de me démolir?


La regardant avec un air surpris, je l’aidai à se redressant en attendant qu’Akuma réponde à ses questions. Moi aussi j’avais envie de savoir, et cela tout de suite. Pourquoi mon comportement d’aujourd’hui différait-elle autant que celui d’habitude. Normalement je laissais le démon prendre possession de moi, mais jamais, jamais il n’a été si cruel et violent. Se grattant la tête, Akuma regardait ailleurs en baillant, à croire que celle-ci n’avait que faire de nos dires. Finalement, contre toute attente, elle se décida à nous répondre.

- En ce qui te concerne Haruka, je dirai juste que ca fait plus de cent ans que tu es possédée et que ton corps est utilisé par Baka-Nee. Normalement, un démon normal ne reste que dix ans dans un corps jusqu’à ce qu’il arrive à consumer l’âme de l’humain dont il a pris possession, mais avec toi c’est différent à ce que je vois, demande pas pourquoi, je sais pas.

Prenant la jambe du cadavre, elle la traina avec elle en nous demandant de la suivre du regard. Nous enfonçant toujours un peu plus dans la foret, nous restâmes Ai et moi-même à écouter les dires d’Akuma.

- J’ai jamais dis être ce Pt’in de démon moi, désolée pour vous, mais je suis moi-même obligée de rester en vie à cause d’elle … de sa pitié du moins. Vous n’avez pas à savoir plus, si tu veux plus d’info P’tite salope, t’as qu’à attacher ta copine fermement et demander à l’esprit démoniaque lui même.

Je rêve ou elle venait de traiter Ai de salope ? Mais quel manque de politesse ! Devenant rouge à ses dires, j’essayais du mieux à garder ma colère au fond de moi avant que le démon n’explose lui même. Continuant à marcher, nous arrivions à une falaise. On pouvait entendre les vagues se heurter violement contre la roche pallié par le temps. Sans que je ne comprenne ce qui se passe, Akuma jeta sans plus de ménagement le corps de la jeune fille qui m’avait servit de dessert dans la mer. Je pouvais très bien imaginer ses os se briser encore plus à son impacte sur l’eau et la portée des vagues jusqu’à la pente de la falaise.

- Soit, je me casse.

Donnant geste à ses paroles, Akuma disparu dans les arbres sans qu’on ait le temps de l’en empêcher. Me retournant vers Ai, je baissais la tête en sentant mes yeux s’humidifier.

-Gomen Ai-Chan … Gomen …





_________________

❤ Love is a name, sex is a game. Forget the name and play the game. ❤


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN Skype
Ai Nanasaki
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2010
Messages: 130
Localisation: Nul part et en même temps partout
Féminin Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 8 Fév - 17:39 (2011)    Sujet du message: Amusement d'un jour Répondre en citant

Ce chat était encore pire sous sa forme humaine qu'en boule de poils. Nous suivions cet être peu commun qui trainait derrière lui le corps sans plus de ménagement, comme si cette tâche ingrate était une la plus naturelle à accomplir. Se débarrasser du corps.


-En ce qui te concerne Haruka, je dirai juste que ca fait plus de cent ans que tu es possédée et que ton corps est utilisé par Baka-Nee. Normalement, un démon normal ne reste que dix ans dans un corps jusqu’à ce qu’il arrive à consumer l’âme de l’humain dont il a pris possession, mais avec toi c’est différent à ce que je vois, demande pas pourquoi, je sais pas.


-J’ai jamais dis être ce Pt’in de démon moi, désolée pour vous, mais je suis moi-même obligée de rester en vie à cause d’elle … de sa pitié du moins. Vous n’avez pas à savoir plus, si tu veux plus d’info P’tite salope, t’as qu’à attacher ta copine fermement et demander à l’esprit démoniaque lui même.


Serrant les poings, je ne répondis rien à sa provocation. Je ne connaissais pas cette facette de la vérité sur ce démon. Toute cette histoire me laissait perplexe, mais je ne m'attardai pas sur cela pour le moment. Toutes les trois, nous arrivions au bord de la falaise où le chat jeta le corps à l'eau. Je me dis que si cette étudiante était encore en vie, elle aurait eu mal en tombant de là. Voulant tout de même questionner cette femme au sujet de ce qu'elle était, je fus vite interrompue après ses paroles.


-Soit, je me casse.


Fusillant la fugitive du regard, je promis me venger dessus une autre fois. Dès que je l'attraperai, elle allait passer un sale quart d'heure forme humaine ou pas. Mais avant que je puisse m'emporter et crier mon mécontentement, je posai mon regard sur Haruka qui n'avait rien dit depuis un bon moment. La regardant baisser la tête, je traçai un sourire triste sur mon visage.


-Gomen Ai-Chan … Gomen …


Ne voulant plus qu'elle s'excuse pour ce qui n'était pas de sa faute, je m'approchai d'elle pour la réconforter. Attrapant doucement son menton, je relevai sa tête pour voir ses yeux humides sous l'effet de larmes. Déposant mes lèvres sur son front, je l'enlaçai de mes bras dans une étreinte chaleureuse.


-Ce n'est pas grave... C'est fini maintenant.


Je me décidai d'élucider ce mystère qui rodait autour de ce démon. Pourquoi était-il resté avec nous depuis plus de cent ans? Pourquoi est-il devenu agressif? Qu'est ce que Akuma était censé faire dans toute cette histoire? Qu'était vraiment ce démon? Toutes ces questions sans réponses... Mais ce n'était pas le moment de s'en préoccuper pour le moment.


Caressant délicatement les cheveux bruns de ma chère Haruka, je la berçai aux bruits sourds des vagues. Je ne lui laisserai pas faire plus de mal à la présidente et je trouverai comment se débarrasser de ce démon. C'est une promesse...  




[FIN] 




_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:07 (2018)    Sujet du message: Amusement d'un jour

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Académie Okugi Rpg Index du Forum -> Académie Okugi -> La forêt Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com